•                                 Salut a tous c'est moi Elamar

                         Dragon Ball Xenoverse une nouveauté dans

                                    le monde des jeux

    Voilà maintenant plus de 20 ans qu'Akira Toriyama a créé Dragon Ball, et son œuvre ne s’essouffle toujours pas. Nouveaux films, animés retravaillés, réédition des mangas originaux… et bien entendu jeux vidéo continuent d'occuper notre quotidien, que l'on soit Japonais ou non. Puisque si au Pays du Soleil Levant, Son Goku et ses amis continuent de faire vibrer les amateurs de shonen, il en va de même pour le reste du monde, et particulièrement en France, deuxième pays au monde consommateur de mangas (juste après le Japon !). A ce titre, et comme on peut le constater régulièrement sur jeuxvideo.com, Dragon Ball Xenoverse est un titre particulièrement attendu. C'est donc tout naturellement que nous sommes allés essayer le jeu et questionner ses développeurs, à quelques mois de sa sortie.

     

    Une aventure à la fois originale et fidèle

    Mira et Towa sont les deux grands méchants du jeu. La première a créé le second.

     

    Xenoverse peut se vanter d'offrir, une fois n'est pas coutume, une approche assez originale du scénario de Dragon Ball. Plutôt que de vous proposer une énième fois de revivre les moments forts de la série, le jeu va plutôt vous demander de vous assurer que ces événements se déroulent bel et bien comme prévu, au moins dans leur finalité. La nuance vous échappe ? Permettez-moi de détailler mon propos. Dans Xenoverse, deux méchants inédits, Mira et Towa, tenteront de modifier le cours de l'histoire, en causant la mort de Goku. Et pour cela tous les moyens sont bons ! Conscient de la gravité de la situation, Trunks en appellera au dragon Shenron en lui demandant de lui apporter la personne la plus forte possible, afin qu'elle aide le Saiyen et ses amis. Et cette personne, c'est vous, cher lecteur.

     

    Dans l'absolu, cette petite pirouette scénaristique est plutôt bienvenue puisqu'elle donnera lieu à bon nombre de retournements de situation pas désagréables lorsque l'on connaît la série, et minimise l'impression de refaire encore et toujours la même chose. Ce qui est pourtant le cas, soyons clairs. Les développeurs ont d'ailleurs fait attention aux détails, en reprenant avec beaucoup d'authenticité certaines des scènes les plus mémorables de la série, comme l'arrivée de Buu au Kaioshinkai. Elle permet aussi de faire quelques petites infidélités au scénario de base, mais en proposant quelque chose de suffisamment cohérent pour que les fans les plus hardcore ferment les yeux. Alors certes, tout cela n'a rien de bien sensationnel, mais au moins c'est plutôt original.

     

    Le joueur au centre de l'histoire

    On imagine que la race saiyenne aura pas mal de succès.

     

    C'est donc la « petite » nouveauté de ce Xenoverse : il est rapidement demandé au joueur de se créer un avatar, qui deviendra le protagoniste principal du jeu. Vous aurez le choix entre plusieurs races : Saiyen, Namek, Cyborg… Les éléments cosmétiques sont assez nombreux (on nous en promet 400, chose invérifiable en l'état), tout comme les techniques que votre personnage pourra apprendre, elles aussi inspirées du manga et / ou de l'animé. Le nombre de 200 techniques différentes a été mentionné plusieurs fois par le passé, et je n'ai malheureusement pas pu le vérifier moi-même lors de ces courtes sessions de jeu. Votre personnage sera omniprésent, même dans les moments les plus importants de la série. Pousser avec Goku un immense Genkidama pour terrasser Buu, ça vous tente ? Eh bien c'est possible.

     

    Et les autres personnages, alors ?

     

    Dragon Ball Xenoverse n'oublie pas les autres personnages de la série, et d'ailleurs il n'est pas impossible que certains joueurs mettent complètement de côté le mode Scénario pour se concentrer sur des modes de jeu plus classiques leur permettant de contrôler leurs combattants favoris. Masayuki Hirano, le producer du jeu, a refusé de nous dire combien il y aurait de personnages dans le roster à la sortie du jeu, mais il nous a assurés que de nombreux personnages n'avaient pas encore été dévoilés. Il y a néanmoins des choses à dire.

    Goku SSJ4 a déjà été aperçu dans plusieurs screens. Espérons qu'il ne s'agisse pas d'un bonus de précommande.

     

    Xenoverse traitant, comme son nom l'indique, de Dragon Ball, l'arc GT sera aux abonnés absents (que ceux que cela gêne vraiment lèvent la main). Néanmoins, cela concerne uniquement le mode Scénario puisque certains personnages devraient quand même pouvoir être joués. Comme par exemple Vegeta, dans sa forme SSJ 4. On sait toutefois qu'au Japon, il ne sera qu'un bonus de précommande. Reste à voir comment cela se déroulera pour la France. Les personnages des films, en revanche, seront bel et bien présents. Si l'on ne nous a pas dit qui précisément, il y a fort à parier que des personnages emblématiques tels que Broly seront de la partie. Dernière chose, si les Saiyens peuvent se transformer en combat (jusqu'au SSJ2), c'est complètement différent pour d'autres personnages, comme Freezer, pour lequel vous devrez passer par la sélection des personnages pour choisir la forme que vous souhaitez. C'est vraiment dommage, d'autant que certaines formes sont manquantes…

     

    Des combats moins intéressants que prévu

    On mitraille souvent son adversaire de loin.

     

    Une fois la manette en mains et un adversaire en face de nous, on a forcément qu'une seule envie : lui malaxer les gencives avec nos poings. Autant vous le dire tout de suite, cette partie-là du jeu ne m'a pas totalement convaincu. Dommage pour un jeu dont c'est l'intérêt principal ! Les commandes laissent perplexe de prime abord puisque l'on trouve la garde sur l'une des gâchettes, et que les déplacements paraissent assez imprécis. Si le joueur prendra finalement assez vite le coup, concernant la garde, les déplacements eux posent question ; à titre d'exemple, Xenoverse ne vous permet pas de foncer sur un de vos adversaires à pleine vitesse, comme on pouvait le faire dans un Tenkaichi, avec l'utilisation d'un seul bouton. A plusieurs reprises, j'ai été bien en peine de m'approcher correctement de mon adversaire pour lui coller quelques coups de pied... Soit on attend qu'il vienne, soit on se rabat sur les attaques à distance, donc le déclenchement est lui aussi un peu particulier. Pour utiliser les attaques spéciales, il suffit de maintenir deux gâchettes pour faire apparaître un petit panneau vous indiquant à quelle touche est reliée telle ou telle technique. Pressez A pour vous transformer en Super Saiyen, B pour lancer un Kaméhameha… Cela fonctionne, c'est certain, mais le fonctionnement manque clairement de naturel.

     

    Une fois que vous aurez dompté les commandes, vous pourrez enfin vous livrer à des combats titanesques comme peu de jeux le permettent. Effectivement, ça se téléporte dans tous les sens, ça se mitraille de boules d'énergie, et certains coups de poing peuvent vous envoyer valser au loin sans trop de soucis. Néanmoins, les déplacements approximatifs entravent nettement le plaisir de jeu. Si visuellement Xenoverse est assez séduisant (au moins dans la modélisation des personnages), le jeu laisse en bouche une sensation de vague déception, nous rappelant à quel point il semble difficile de proposer un jeu aussi fun et complet que pouvaient l'être Tenkaichi 2 et 3 en leur temps.

     

    Trailer d'annonce de Dragon Ball Xenoverse

     

     

    1 commentaire
  •                                      Salut a tous c'est moi Elamar

                    Après One Piece Ultimate World Red voici ...

    Dévoilé dans un magazine japonais, One Piece: Pirate Warriors 3 fait parler de lui aujourd'hui. Nos compères de la J-Patrol, groupe communautaire de Bandai Namco, ont pu interviewer deux développeurs de ce troisième épisode et fournissent quelques informations croustillantes à la communauté attendant cet opus avec impatience. Avant toute chose, commençons avec le mode histoire.

     One Piece Pirate Warriors 3 22.12.2014  (3)Ce dernier suivra les péripéties de Luffy de son commencement jusqu'à Dressrosa. Chose plus que sympathique, les chapitres manquant dans les anciens épisodes seront inclus dans cette nouvelle production ; de quoi ravir les fans. En revanche, il faut prendre une petite note en compte, One Piece: Pirate Warriors 3 sera basé principalement sur le deuxième volet en terme de divertissement. Pour faire simple, il n'y aura pas de phases d'exploration ou des énigmes à résoudre, comme ce fut le cas dans le tout premier One Piece: Pirate Warriors. Le jeu sera un Dynasty Warriors-like, point à la ligne.

    Par ailleurs, nos amis précisent qu'il n'y aura pas de versus mode et sont en train de se pencher sur le multijoueur pour y inclure un mode coopération. Concernant le nombre de personnages, Bandai Namco promet un roster conséquent qui mélangera le premier et le second épisodes. Pour finir, nous en apprenons un peu plus sur la résolution du jeu tournant sur PlayStation 4. La firme annonce donc un rendu en 1080p en 60 fps (images par seconde, ndlr). Cependant, il y a un « mais » puisque les développeurs signalent que certains passages subiront des chutes de framerate. Nous pouvons imaginer que ce sera la même chose pour la version PC et que l’édition PS3 sera en 720p. Et la PSVita ? Bonne question...

    Rappelons que ce One Piece: Pirate Warriors 3 envahira également les rayons européens pour notre plus grand plaisir.

     

     

     Trailer d'annonce de One Piece Pirate Warriors 3

     


    votre commentaire
  •                              Salut a tous c'est Elamar

                    Comme promis j'ai crée la rubrique Jeux Vidéo

                                Et voici pour vous 

    Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4 : De nouvelles infos en direct du Japon

     

     
    PC PS4 ONE

     

    Ce week-end se tenait à Tokyo le Jump Festa, le salon organisé par la Shueisha et mettant à l'honneur les personnages du Weekly Shonen Jump. Et le plus célèbre des ninjas était bien entendu de la partie, avec Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4. L'occasion de faire le plein d'informations.

    Quel meilleur moyen, pour obtenir de nouvelles informations sur Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4 que d'aller poser les bonnes questions directement à Hiroshi Matsuyama ? L'homme à la tête du studio CyberConnect 2 nous a accueillis directement dans les locaux de Bandai Namco, revêtu de son plus beau cosplay Naruto. Toujours aussi énergique, Matsuyama nous en a appris un peu plus sur son nouveau jeu, annoncé il y a dix jours.

     

    Le pouvoir de la nouvelle génération

     

    Pour ce nouvel opus de la série Ultimate Ninja Storm, Naruto débarque sur consoles de 8ème génération. D'après les dires de l'équipe de développement, Utimate Ninja Storm 4 ne sera pas disponible sur Xbox 360 et PlayStation 3. Les réfractaires au format console de salon pourront quant à eux se tourner vers la version PC du jeu. Dans l'absolu, est-ce que cela change quelque chose ? On nous a promis que le jeu serait visuellement beaucoup plus impressionnant, notamment grâce à l'ajout de nouvelles animations tirant parti de la puissance de la console. Matsuyama nous a même expliqué que les attaques de nos ninjas favoris auraient un impact tangible sur les terrains de combat. Utiliser une technique "Katon" (de feu) pourrait embraser une partie du décor, et le feu pourrait grossir au point de rendre une partie de l'arène impraticable... Une idée plutôt appréciable, mais dont nous n'avons pu constater la présence lors de nos courtes sessions de jeu. Ultimate Ninja Storm 4 n'ayant été annoncé qu'il y a peu de jours, il n'en est encore qu'au stade de démo, une démo qui opposait Madara Uchiwa au premier Hokage. D'un point de vue graphismes, pas de grandes différences avec un UNS Revolution, mais le jeu est loin d'être terminé...

     

    La conclusion de la série

     

    Vous le savez probablement, Masashi Kishimoto a récemment mis un point final aux aventures de son ninja tout d'orange vêtu. Cet UNS 4 devrait donc être le dernier jeu de la série (notez l'utilisation du conditionnel). La bonne nouvelle pour les fans, c'est que le jeu devrait comprendre énormément de nouveaux personnages, et permettre de jouer les derniers grands combats de la guerre des ninjas. Dans l'état actuel des choses, on ne sait toujours pas combien de personnages seront jouables, à la sortie du jeu, pour la simple et bonne raison que CyberConnect 2 n'est pas encore fixé sur la question.

     

    Des nouveautés en combat

     

    Le jeu devrait disposer également de certaines nouveautés constatables directement sur le ring. La première est finalement toute bête puisque les costumes des personnages et leur apparence physique évolueront en fonction des dégâts. Les costumes se déchireront, les peaux s'égratigneront... Une nouveauté somme toute assez convenue mais qui devrait rajouter un peu plus de réalisme dans ces combats. Si tant est que l'on puisse parler de réalisme dans un jeu comme Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4, bien entendu.

     

    Et après ?

     

    Naruto, le manga, vient de se terminer, et il est tout naturel de se demander ce que deviendra la série UNS lorsque le nouveau jeu sera sorti. Jusqu'à présent, l'un des principaux intérêts de la série était de proposer à chaque nouvel opus une mise à jour du roster et des jutsus des combattants, proposant à chaque fois un contenu toujours plus étoffé. Mais maintenant ? Matsuyama et son équipe n'ont pas encore réfléchi à la question... c'est en tout cas ce qu'ils nous ont dit lors de notre entretien d'une demi-heure. Néanmoins, ils nous ont précisé que de nouveaux films Naruto étaient en préparation, et que la fin de la série, sous sa forme manga, ne signifiait pas la fin des jeux Naruto. On peut donc s'attendre à voir arriver de nouveaux jeux Naruto, que ce soit sous le nom de Ultimate Ninja Storm, ou un autre.

     

    Trailer d'annonce de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4

     

     


    votre commentaire
  •                               Salut a tous c'est moi Elamar

                        J'ai une information de dernier minute

                                                                              

    Dragon Ball Z : la suite de Battle of Gods annoncée pour 2015, Akira Toriyama veut faire oublier le flop

    Dragon Ball Z : la suite de Battle of Gods annoncée pour 2015, Akira Toriyama veut faire oublier le flop

     

     

    Les fans peuvent commencer à se mettre en état d’alerte maximum : Akira Toriyama, créateur de Dragon Ball, vient d’annoncer la sortie en 2015 de la suite du film d’animation "Dragon Ball Z : Battle of Gods".

                                                 

    Toriyama promet plus d'action cette fois-ci !

     

     

     

    Souvenez-vous, en 2012, un nouveau film Dragon Ball Z avait été annoncé pour les salles obscures nippones. Le titre avait, par ailleurs, divisé la communauté en deux parties. La première, certains aficionados ont apprécié ce long-métrage qui était complètement dans l'esprit déjanté de l'auteur, Akira Toriyama ; à savoir un univers digne d'un Dragon Ball, avec de l'humour et de la cocasserie, accompagné d'un soupçon de "Z", avec une transformation inédite et un combat titanesque. La deuxième, les fans qui n'ont pas du tout aimé l’œuvre, manquant de scènes spectaculaires et humiliant certains personnages au charisme légendaire.

     

    La Toei Animation l'avait signalé : si le film passe la barre des 3 millions d’entrées dans l'Archipel, nous ferons un second épisode. C'est donc dans le magazine japonais V-Jump que nous apprenons la bonne nouvelle, une suite à Dragon Ball Z: Battle of Gods est en préparation pour la Golden Week de 2015 (plusieurs jours fériés à la suite en mai, ndlr). Le maître promet ainsi plus d'action.

                               

    Le retour du méchant le plus populaire de la série.

     

     

     

    Une page du magazine japonais V-Jump a fuité et dévoile le méchant du prochain film Dragon Ball. De qui s'agit-il ? De Freezer. Pour le coup, un titre a été dévoilé pour cette suite, à savoir Dragon Ball Z: Fukkatsu no F (Dragon Ball Z : la résurrection de F, NDLR). Souvenez-vous, le site officiel annonçait « le pire souhait de toute l'histoire ». Vous l'aurez compris, ce tyran va revenir à la vie et essayer de prendre sa revanche sur les Saiyajin. Que se passe-t-il concrètement ?

    Deux nouveaux personnages, dessinés par Akira Toriyama (auteur de la licence, NDLR), feront leur apparition. Sorbet et Tagoma sont deux serviteurs de ce méchant charismatique, ils vont se rendre sur Terre, rassembler les Dragon Ball et ressusciter leur maître. Les aficionados voulaient plus de fan-service, ils seront donc servis ! D'autres vœux diaboliques seront-ils réalisés ? De nouvelles transformations à prévoir ? Vegeta pourra-t-il, lui aussi, se transformer en Super Saiyajin God ? Freezer aura-t-il droit à une nouvelle mutation ? Et pour cause, la puissance de ce dernier est trop faible face à nos héros populaires.

    Quoi qu'il en soit, sachez que le Dieu de la destruction, Bills de Dragon Ball Z: Battle of Gods, et son acolyte, Whis, feront un retour fracassant. Son Gokû, lui, semble porter une nouvelle tenue. Envie de voir ce nouveau long métrage ? Alors il faudra vous rendre dans l'Archipel l'année prochaine puisque ce Dragon Ball Z : Fukkatsu no F sera diffusée dans les salles obscures, en 2D ou 3D, le 18 avril 2015.

     

     


    votre commentaire
  •                               Salut a tous et oui c'est moi Elamar

                              Et comme vous pouvez tous le savoir l'anime Naruto

                                  Ses fini après 15 ans

    La Vrais Fin De Naruto Shippuden Chapitre 662



     

    Le combat de Madara !! L’obscurité du passé dérobe la lumière de l’espoir !

    Gaara file comme le vent avec un Naruto de plus en plus affaibli, Sasuke commence à cracher du sang, toujours embroché par Madara.
    Sur le champ de bataille, les shinobi font face à une statue mokuton  géante qui d’abord les arrose de coups de poings (qu‘elle a en bon nombre),les faisant voler comme les morceaux de roche du décor.
    Le Raikage, la Mizukage, le tsuchikage et la hokage font face péniblement.
    Voilà pourquoi on ne les voyaient plus intervenir par ailleurs.
    Cette statue est sous la direction du Zetsu au masque de spirale. Elle est présentement capable d’envoyer les cinq affinités  à la fois :  feu, foudre, eau, terre, vent sortent des bouches.  
    Des têtes qui ornent la coiffe de ce  boudha géant les envoient par la bouche.
    Tsunade se demande qui peut bien utiliser le mokuton…
    Mais Edo Sandaime a compris et intervient !
    Il crée cinq clones, chacun va contrer une attaque par une attaque du même type. Juste à temps !  
    Focus sur  Ino, Shikamaru, Chôji ainsi que Kiba, Shino et Hinata.
    Shikamaru se fait la réflexion suivante : tout le monde (même les kage) est presque’ à court de chakra, seul l’Edo sandaime peut encore faire quelque chose. S’il est mis KO c’est fini. Or, ils sont obligés de s’occuper de ce problème avant de parvenir jusqu’à Madara.
    La pensée de Sakura est tout aussi inquiétante: tous les medic’nin’ commencent aussi à être à court de chakra.
    Oonoki résume tout: ils ont tous trop utilisé de techniques coûteuses et devront laisser Madara à Naruto. Genre le seul espoir.
    Orochimaru, Karin, Suigetsu et Juugo vont-ils intervenir de quelconque façon ? Orochimaru ne semble pas envisager cette option jusqu’à ce que le visage décomposé de Karin indique que quelque chose ne va pas. En effet, la sensitive a perçu la douleur de Sasuke. 

    De leur côté, Ino et Kiba sont alertés que Naruto est par là..
    En effet, Gaara vient d’arriver mais ce n’est pas le seul espoir de l’Alliance en grande forme qu’il dépose près des ninja médecins. C’est un jinchuriki privé de son biju et donc à l’article de la mort. Sakura se précipite, elle est la seule à qui il reste une once  de chakra. 
    Hinata devient anxieuse au point d’en oublier d’utiliser son dojutsu...
    Kiba lui rappelle son existence, alors elle balaye le terrain avec et localise aussitôt Naruto, elle sent que le cœur de celui-ci bat de plus en plus faiblement. Elle part en courant et … s’entrave les pieds puis tombe.

    Madara a retiré le katana, il s'adresse durement à Sasuke, qui est à terre à présent. « Tu t’es perdu, c’est vraiment la fin »
    Sasuke tente de se redresser, il pense à Itachi.
    « Je ne peux pas mourir ici, je ne peux pas  mourir ! »
    Il s’affaisse à nouveau. Madara le regarde, puis plante son katana dans le sol et s’éloigne.
    Sasuke lutte toujours, il se dit qu’il doit créer un nouveau village et montrer ce qu’être un vrai hokage veut dire. Il ne doit pas mourir ! 

    Alors que Sakura soigne Naruto, son chakra s'épuise alors que la force vitale de Naruto s'amenuise. Karin, elle, est en larme, elle sent que Sasuke a perdu conscience.

    Naruto et Sasuke sont à l'article de la mort. Leurs coeurs cessent de battre et leurs esprits s'épuisent.


    [Bonus : une couverture de chapitre en couleur pour les 15 ans de la série.
    A noter : pas de chapitre la semaine prochaine.]


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires